Les policiers du Tampon engagés dans la Sécurité Routière


Jean-Marie Hoarau, chef de la police du Tampon, et son adjoint sont venus au lycée pour rencontrer les élèves de SSS2.

Les policiers ont parlé de Sécurité Routière, surtout celle des enfants transportés puisque c’était le thème abordé par la classe de SSS2. Les élèves devaient participer à une opération de contrôle des sièges-auto auprès d’une école, en compagnie des policiers. C’était l’initiative “Policiers d’un jour” initiée par M. Christian Mauguin, mais elle a été annulée par la Préfecture au dernier moment.

sss2-captives documents-sensibilisation les-policiers-parlent-aux-eleves

La parole est aux élèves :

Pour nous sensibiliser au projet, les policiers nous ont raconté des accidents mais ils nous ont également appris des choses sur les infractions ainsi qu’une méthode pour reconnaître les différents sièges auto pour enfants. On peut dire que le code de la route est fait pour gagner des années de vie. Le but n’est pas de sanctionner l’automobiliste (135 euros pour un enfant non attaché) mais de sensibiliser les parents sur la réglementation et l’homologation des différents sièges auto. (Julie)

 

Suite à la visite des deux policiers dans la classe, nous avons pris conscience du nombre de morts sur nos routes. (Eugénie)

 

S’il s’agit d’un enfant qui a entre 0 et 12 mois, il faut prendre un siège auto 0+ qu’on installe à l’avant, dos à la route, il faut désactiver l’air bag et l’attacher avec un harnais. Il faut qu’il soit dos à la route car si la voiture fait une collision frontale, ce choc peut entraîner de sérieuses lésions cervicales voire plus grave alors que s’il est dos à la route le choc sera réparti dans tout le dos du nouveau-né. … J’ai été très déçue de ne pas avoir pu faire l’intervention avec les policiers ; on aurait pu découvrir le métier et surtout expliquer aux parents des élèves notre projet et la sécurité des enfants. Mais personnellement j’ai été ravie que des policiers aient fait le déplacement pour nous expliquer tout ça. (Kelly)

 

On pense que cela arrive toujours aux autres mais nous aussi nous pouvons être victimes de ces accidents. Alors attachons nos enfants et mettons notre ceinture pour notre propre sécurité. (Allan)