Accueil de deux astrophysiciens au Lycée Roland Garros

 

L’atelier des deux infinis a accueilli deux astrophysiciens vendredi 16 décembre après-midi.

Kevin Payet, ancien élève du Lycée, a poursuivi des études de physique à l’Université de la Réunion puis de Grenoble. Il a passé une thèse portant sur les neutrinos à ultra haute énergie dans le cadre de la collaboration internationale de l’observatoire Pierre Auger situé en Argentine. Il a poursuivi cette expérience dans un post-doc à Saclay, en travaillant alors sur l’expérience IceCube placée sur le continent antarctique, avant de quitter le monde de la recherche pour travailler dans une entreprise aidant au développement de startups.

Matthieu Renaud, déjà venu rencontrer les élèves de l’atelier des deux infinis en mai 2015, est revenu pour parler de l’organisation du symposium international d’astronomie qu’il organise, avec le soutien de l’Union Astronomique Internationale, du 20 au 24 février 2017 à Saint-Gilles-les-Bains, à l’occasion du 30ème anniversaire de la découverte de la supernova SN1987A dans le Grand Nuage de Magellan. Matthieu travaille au CNRS au sein du Laboratoire de Montpellier Univers et Particules et est spécialiste du rayonnement gamma à haute et très haute énergie.

Tous deux ont parlé de la recherche actuelle concernant l’étude du rayonnement cosmique à très haute énergie, un domaine où persistent de nombreuses inconnues, faute de pouvoir produire actuellement dans les plus grands accélérateurs de particules les mêmes conditions d’énergie, même si des progrès sur la connaissance ont été récemment apportés par le LHC du CERN à Genève.

Ce rayonnement cosmique provient de phénomènes cosmiques d’une violence inouïe : explosion d’étoiles massives en supernovae ou phénomènes se produisant dans les noyaux actifs de galaxies, impossibles à reproduire au laboratoire.

Rappelons que, depuis 2014, le Lycée Roland Garros s’est vu préter par Sciences à L’Ecole un détecteur de rayonnement cosmique, dénommé COSMIX,  avec lequel de nombreux paramètres de ce rayonnement peuvent être étudiés au sein de l’atelier des deux infinis.