Bientôt un cosmodétecteur !

L’atelier des deux infinis du Lycée Roland Garros a été retenu par le dispositif ministériel Sciences à L’Ecole pour recevoir en prêt pour 3 ans renouvelable, un cosmodétecteur.

Cet instrument est fabriqué au Centre de Physique des Particules de Marseille, où un enseignant du lycée se rendra en stage de formation au mois de mai. Il permet la détection de particules du rayonnement cosmique secondaire, essentiellement des muons, issus de la transformation dans l’atmosphère de particules très énergétiques constituant le rayonnement cosmique primaire (essentiellement des protons), lui-même produit par des phénomènes galactiques ou extra-galactiques de très haute énergie : collisions d’étoiles, explosion d’étoiles en supernova par exemple.

La candidature du lycée à ce projet a été réalisée en collaboration avec des enseignants des lycées Pierre Lagourgue au Tampon et Antoine Roussin à Saint-Louis, en vue de constituer, sur l’île de la Réunion, un réseau d’établissements intéressés pour rejoindre l’opération Cosmos à L’Ecole, en collaboration avec l’Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules, un des principaux partenaires de l’atelier des deux infinis. D’autres établissements pourraient également prochainement intégrer ce réseau, et des formations d’enseignants vont être proposées au niveau académique.

L’utilisation de ce cosmodétecteur constituera une activité phare de l’atelier des deux infinis pour l’année scolaire 2017-2018. Il viendra compléter l’équipement de l’atelier aux côtés de la valise Cosmix, un autre détecteur de particules cosmiques, fabriqué au Centre d’Etudes Nuclaires de Bordeaux, dont l’atelier possède un exemplaire depuis 2014. Les mesures qui pourront être effectuées avec le cosmodétecteur sont complémentaires de celles qui peuvent être effectuées avec la valise Cosmix, et on peut déjà imaginer de beaux projets d’étude pour les élèves et étudiants du Lycée Roland Garros, notamment au sein de l’atelier des deux infinis.