Waldtraut Treilles, une femme extraordinaire

Waldtraut Treilles, professeur au lycée Roland Garros dans les années 1970-1980, s’est éteinte la semaine dernière à Saint-Pierre.

  

D’origine allemande, elle a fui le nazisme quand elle était adolescente et, après moult pérégrinations, s’est retrouvée dans une petite case à la Plaine des Cafres. Elle a raconté sa vie dans ses romans autobiographiques (« La vie est un caméléon » et « Pérégrinations entre deux mondes ») mais aussi aux élèves de Roland Garros qui l’interrogeaient sur son parcours unique, en compagnie de son amie Anne Riehm, jusqu’en 2016.

De plus Wald s’est gentiment prêtée au jeu de l’interview dans le cadre du projet de film de témoignages réalisé par l’atelier cinéma, pour le cinquantenaire du lycée, « Les ailes de la réussite », en 2015. Vous pouvez découvrir ses réflexions sur son métier, son histoire, la vie, dans la vidéo suivante :

Pétillante et pleine d’humour, Waldtraut enchantait ceux qu’elle rencontrait ; elle publiait aussi des articles dans la presse locale en tant que Walkyrie (Wald-qui-rit) et ne cessait d’apprendre, de lire, de communiquer sur internet. A 92 ans, Waldtraut Treilles nous a quittés, mais elle restera dans nos cœurs et nous n’oublierons pas son intelligence vive et ses mots de tolérance, de respect, d’ouverture et d’amour.