Signature de la charte d’approche des baleines, dauphins et tortues

La charte d’approche des baleines détermine un certain de nombre de recommandations pour observer les grands mammifères marins sans les gêner ni les effrayer. Signée en 2009, elle incite notamment les plaisanciers à rester à plus de 300 mètres, à ralentir, remonter les éventuels lignes ou filets de pêche, couper les sondeurs et bien sûr ne pas poursuivre les baleines. Le nombre de bateaux en observation est limité à 5, avec un roulement de 15 minutes chacun.

Pendant le Congrès Mondial sur la baleine à bosse, la charte a été élargie aux dauphins et aux tortues marines, que l’on peut observer à une distance minimale de 50 mètres. La nouvelle charte de 2017 limite aussi le temps d’observation des baleines, dauphins et tortues, à 45 minutes. L’observation depuis les airs est également réglementée : un ULM doit rester à plus de 300 mètres d’une baleine et un hélicoptère à plus de 500 mètres. La randonnée subaquatique avec les mammifères marins est tolérée à condition d’avoir « une attitude passive et contemplative ».

  

La charte n’a pas de portée juridique mais elle encourage chacun à avoir une démarche citoyenne écoresponsable. Le harcèlement des animaux peut quand même entraîner une amende de classe 4. Une brigade de trois personnes va sillonner la mer pour vérifier que chacun adopte une attitude respectueuse et responsable.