Au cinéma Moulin à Café

Le fameux petit cinéma de la Ravine des Cabris projette des films en version originale. Voici le programme d’avril et mai 2018.

Jusqu’à la garde

Semaine du 4 avril.

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Le couple Besson divorce. Pour protéger son fils d’un père qu’elle accuse de violences, Miriam en demande la garde exclusive. La juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu’elle considère bafoué. Pris en otage entre ses parents, Julien va tout faire pour empêcher que le pire n’arrive.

Commentaire de Céline Hoarau : version longue du remarquable court-métrage « Avant que de tout perdre ». Je vous le conseille.

 

La belle et la meute

Semaine du 11 avril.

Lors d’une fête étudiante, Mariam, jeune Tunisienne, croise le regard de Youssef.
Quelques heures plus tard, Mariam erre dans la rue en état de choc.
Commence pour elle une longue nuit durant laquelle elle va devoir lutter pour le respect de ses droits et de sa dignité. Mais comment peut-on obtenir justice quand celle-ci se trouve du côté des bourreaux ?

Commentaire de Céline Hoarau : un remarquable travail technique, car le film est composé uniquement de plans-séquences. Une virtuosité qui contribue au caractère oppressant du film.

 

Fortunata

Semaine du 18 avril.

Fortunata a une vie tourmentée, une fille de huit ans et un mariage raté derrière elle. Elle est coiffeuse à domicile, vit en banlieue, traverse la ville, entre dans les appartements bourgeois et colore les cheveux des femmes. Fortunata se bat tous les jours avec une détermination farouche pour réaliser son rêve : ouvrir un salon de coiffure et prendre en main son destin, conquérir son indépendance et son droit au bonheur. Fortunata sait que pour aller au bout de ses rêves, il faut de la persévérance : elle a pensé à tout, elle est prête à tout, mais elle n’a pas pris en compte la variable de l’amour, la seule force perturbatrice capable de faire vaciller toutes ses certitudes. Aussi parce que, pour la première fois peut-être, quelqu’un la regarde telle qu’elle est et l’aime vraiment.

 

Glory

Semaine du 25 avril.

1863. La guerre de Sécession ravage les Etats-Unis. Le jeune Robert Gould Shaw est promu colonel du premier régiment de soldats noirs, engagés volontaires dans une guerre qu’ils croient être la leur. Ils se trompent. Assignés à des tâches subalternes, méprisés par leurs officiers, ils se révoltent, Shaw à leur tête, pour partir au feu. Volontaires pour partir à l’assaut de l’imprenable fort Wagner, ces héros paieront le prix fort pour leur dignité retrouvée.

 

Prochainement :

  • LA DOULEUR – semaine du 2 mai
  • LA EDUCATION DEL REI – semaine du 9 mai
  • PRENDRE LE LARGE – semaine du 16 mai
  • MADAME HYDE – semaine du 23 mai