Un voyage extraordinaire entre les deux infinis

Ce sont 22 élèves de première et terminale, encadrés par 3 professeurs de sciences et une technicienne de laboratoire, qui sont partis cette année, du 17 au 27 mars, pour le 2ème “voyage des deux infinis“.

Ce voyage absolument unique en France et dans le Monde dans ce domaine de la physique des particules est réalisé dans le cadre du  dispositif “Cosmos à l’école”, coordonné par Sciences à l’Ecole et l’Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules (IN2P3), dont le responsable pédagogique Nicolas Arnaud, apporte une aide considérable à l’élaboration du projet.

Au programme, des visites dans quelques uns des plus grands laboratoires de recherche du monde, avec le privilège absolu de visiter, grâce à Fabrice Piquemal, son directeur, et Ali Dastgheibi-Fard, chercheur, le Laboratoire Souterrain de Modane ou encore de descendre dans la galerie de service du détecteur CMS au CERN à Genève. De même à Grenoble et Lyon avec des rencontres avec des chercheurs de grande renommée, ou encore des exposés, notamment ceux de Dominique Boutigny à propos du futur télescope LSST et de Dominique Duchesneau sur la physique des neutrinos à Annecy.

Le voyage s’est clôturé près de l’ancien Anneau Collisionneur d’Orsay, où ils ont retrouvé le parrain de l’atelier, Laurent Serin, directeur de recherche au CNRS et membre de la collaboration Atlas au CERN.

Ils ont assisté à d’extraordinaires démonstrations : supraconductivité avec David Le Boeuf à Grenoble, électrostatique et air liquide au Palais de la Découverte à Paris et le fameux simulateur d’aurores polaires – la Planetterrella – de Jean Lilensten, qui a encore fait l’immense honneur de recevoir ce groupe à Grenoble.

Ils ont participé à des ateliers comme la fabrication d’une chambre à brouillard au S’Cool Lab au CERN, aux Masterclasses internationales de physique des particules à Orsay, où il s’agit de dépouiller des données réelles et d’exposer le résultat en anglais en vidéoconférence avec le CERN.

Ils ont également visité différentes expositions scientifiques et musées à Grenoble, Modane, mais aussi l’exposition de minéralogie “Trésors de la Terre” au jardin des Plantes, et le musée Curie à Paris, en cette année du 150ème anniversaire de la naissance de Marie Curie, ou encore le musée des Arts et Métiers et son fameux Pendule de Foucault.

Un programme itinérant très dense concocté par toute l’équipe de “l’atelier des deux infinis” qui a nécessité plus d’un an de préparation, avec malgré tout quelques moments consacrés à l’histoire et aux arts dans les visites des villes de Chambéry, Annecy et dans le Vieux-Lyon, sans oublier les fameux globes de Coronelli (représentations de la Terre et du Ciel sous Louis XIV) à la Bibliothèque de France, et quelques rares moments de détente et de balade à Grenoble, Annecy ou Paris.

La gastronomie régionale n’a pas été oubliée, de la croziflette chambérienne et la fondue savoyarde au bord du lac Léman au bouchon lyonnais ou au bistrot parisien.

Un voyage qui laissera à coup sûr de très bons souvenirs à l’ensemble des participants, et permettra certainement de les motiver davantage encore pour les projets menés tout au long de l’année au sein de “l’atelier des deux infinis”.