Une élève du Lycée sélectionnée à un stage international au CERN

C’est une nouvelle exceptionnelle qu’a reçu Léa Maria, élève de première S du Lycée, 16 ans, dont la candidature à un stage international organisé par le CERN entre le 24 juillet et le 4 août 2018, dans le cadre du programme « S’cool Lab Summer Camp » a été couronnée de succès.

En raison des quotas imposés par le fonctionnement même du CERN et sa politique internationale, pour 30 places dans le monde et plus de 1000 candidatures, il n’y en avait pourtant qu’une ou deux pour la France, et plus de 150 candidatures.

Avec son accord et celui de ses parents, la candidature de Léa Maria avait été proposée et soutenue par l’atelier des deux infinis : Léa Maria est non seulement une élève brillante, c’était un des critères retenus, mais elle est aussi très investie dans les activités de l’atelier des deux infinis et dans tous les projets qui y sont développés. Elle faisait déjà partie du groupe d’élèves du « Voyage des deux infinis » en mars, au cours duquel elle a fait une étape au CERN et une première activité au S’Cool Lab, où elle a pu rencontrer et discuter un petit moment avec les responsables de son stage, Julia Woithe et Alex Brown.

Concernant le dossier de candidature, il s’agissait d’un dossier comportant un bulletin scolaire, deux lettres de recommandation de professeurs dont le professeur de physique, et d’un formulaire à compléter en anglais, où il fallait à la fois faire preuve de ses connaissances, de sa motivation et d’une certaine dose d’imagination et d’humour :

In Switzerland there is cheese and chocolate… So I could contribute by bringing tropical fruits with sun from Reunion Island and it would become a real paradise !

Il fallait également réaliser une vidéo, d’une minute seulement, à la fois pour se présenter et pour parler d’une personne – chercheur, professeur, auteur – l’ayant incité à s’intéresser au CERN et poser sa canddature. Elève en section Bachibac, Léa Maria a alors évoqué un ex-doctorant espagnol du CERN, auteur de vidéos sur youtube et d’un livre « el boson de Higgs, no te va a hacer la cama », qu’elle avait lu en espagnol. Idée géniale : elle a ainsi fait valoir sa maturité, sa culture, son goût pour les langues et son envie d’en savoir plus sur la physique contemporaine.

Il fallait également montrer son ambition : à la question  » Imagine yourself in 20 years, what are you working on ? Why ? Surprise us with your creativity ! », elle n’a pas hésité, non sans humour, à évoquer son avenir de scientifique : 

In 20 years, I imagine myself in the CERN lab with the members of my team who all are euphoric because we have discovered what is dark matter. I’m going to write the article that will be published in the science magazines. We will probably be awarded the Nobel prize for our work in a few years because it’s a considerable discovery for scientists.

La vidéo a été tournée avec l’aide de certaines de ses camarades, Alice, Léa et Lovena, et montée par un autre élève de l’atelier des deux infinis, Pierre. Les textes en anglais ont été relus par des professeurs et l’assistant d’anglais. Léa Maria a su écouter leurs conseils et faire preuve d’une grande confiance en elle dans la confection de son dossier. Après la mise en garde qui lui avait été faite par rapport à la faible chance de voir son dossier retenu, elle avait répondu :

Je crois en ma bonne étoile.

C’est l’ensemble de l’atelier des deux infinis, les professeurs comme ses camarades, qui se sont réjoui de cette réussite, qui donne à tous l’envie et l’ambition de poursuivre les projets en cours et de vivre des expériences aussi exceptionnelles que celle que s’apprête à vivre prochainement Léa Maria au CERN.