Visite au service de radiothérapie de la Clinique Sainte-Clotilde

A l’initiative de Tatiana, 7 élèves de Terminale S2, dont la plupart participent aux activités de l’atelier des deux infinis, ont pu être accueillis toute la matinée du samedi 10 novembre à la clinique Sainte-Clotilde pour visiter le service de radiothérapie, par le Docteur Gilles Baumont, radiothérapeute, et MM. Youssef Slama et Romain Castanet, radiophysiciens.

Cette introduction aux problématiques de la radiothérapie avait pour objectif de faire découvrir et comprendre l’intérêt de l’utilisation d’un accélérateur de particules performant, le True Beam, en vue de la production et de l’utilisation de rayons X dans ce domaine.

Dans un premier temps, il a été décortiqué le principe de fonctionnement d’une telle machine, dans laquelle des électrons d’abord accélérés dans une cavité hyperfréquence, produisent des rayons X par rayonnement de freinage dans du tungstène. Différents éléments de la machine, programmée à partir de l’étude préalable faite sur le patient, permettent alors de configurer très précisément la forme, l’orientation et l’énergie délivrée par le faisceau, pour l’adapter le mieux possible à la tumeur à atteindre chez le patient, en affectant le moins possible les cellules saines.

  

En effet, à partir d’un scanner et d’autres éléments d’imagerie médicale, comme l’IRM, le radiothérapeute va définir différents contours de zones à irradier et d’autres à protéger, en définissant pour chacune les doses maximales qu’il faudra utiliser. Les radiophysiciens prennent alors le relais, avec l’aide incontournable de puissants logiciels spécialisés, pour définir très précisément l’exposition du patient aux rayons X et en assurer le contrôle de la dosimétrie.

A travers la simulation du parcours de traitement effectué sur un fantôme de test, les élèves ont ainsi pu appréhender les rôles respectifs et complémentaires du radiothérapeute, celui des radiophysiciens et de l’ensemble de l’équipe constituant le service.

En prenant même le rôle des manipulateurs radio, chacun a même pu s’exercer, sous le contrôle des radiophysiciens, aux réglages de la machine et aux mesures de la dosimétrie. Ce qui a permis d’évoquer également la notion de radioprotection. En parallèle, le Dr Baumont a rappelé que la prévention et le dépistage précoce des cancers était toujours à mettre en avant, prévenant l’ensemble des jeunes des méfaits considérables du tabac : car si une irradiation aux rayons X peut endommager une dizaine de cellules saines, qui peuvent se régénérer dans certaines conditions, c’est un millier de cellules saines qu’une cigarette peut à elle seule abîmer.

    

Un deuxième accélérateur, plus ancien mais fonctionnant sur les mêmes principes, est déjà présent à la clinique Sainte-Clotilde, et sera prochainement remplacé par un second True Beam. Un accélérateur encore plus précis, puissant et performant, particulièrement adapté aux traitement de tumeurs de petite dimension, le Cyberknife, est attendu pour fin 2019, viendra compléter cet équipement déjà très en pointe.

Pour l’ensemble des élèves, cette visite à la clinique Sainte-Clotilde a été extrêmement enrichissante, et a permis de voir l’application des lois de la physique qu’ils apprennent en cours avec leur professeur, dans le domaine médical du traitement des tumeurs cancéreuses auquel ils sont particulièrement sensibles. Merci encore à la clinique Sainte-Clotilde et à nos hôtes pour leur accueil et leur disponibilité.