Fête de la Science 2018 au Tampon

Cette année, la Fête de la Science à La Réunion organisée sur une semaine par Sciences Réunion, s’est voulue itinérante sur différents sites :  CYROI, ESPE, IUT de Saint-Pierre, Université sur le campus du Moufia pour finir sur le campus du Tampon vendredi 16 novembre, et il faut vivement remercier l’Université de La Réunion pour son accueil.

Pour la 4ème année consécutive, l’atelier des deux infinis avait répondu pour être présent sur le salon de la science au Tampon, avec un stand « magnétisme et supraconductivité », préparé depuis de nombreux mois. 18 élèves de l’atelier, encadrés par 3 enseignants, se sont relayés toute la journée pour présenter au public de belles expériences sur ce thème, notamment à de nombreux scolaires, de la maternelle au lycée, en laissant aussi le soin aux enfants de découvrir selon le cas les effets attractifs ou répulsifs entre aimants.

  

Pour satisfaire au thème retenu cette année par Sciences Réunion, « vrai ou faux ? » en lien avec les « fausses nouvelles » (fake news), les élèves et encadrants de l’atelier des deux infinis avaient entre autres préparé une expérience, présentée semble-t-il pour la première fois au public de La Réunion, qui a particulièrement marqué les esprits.

Il s’agit de la lévitation d’un matériau, devenu supraconducteur dans l’azote liquide (à -196°C), sur un rail constitués d’aimants puissants en néodyme. Comme par magie, le supraconducteur reste en suspension et se déplace au-dessus du rail.

  

Placé dans un petit « véhicule », et toujours refroidi à l’azote liquide, le supraconducteur peut même léviter en-dessous du rail, quand on retourne celui-ci, ce qui échappe complètement à l’entendement si on ne comprend pas qu’en plus d’être repoussé par l’aimant, le supraconducteur est ancré dans le champ magnétique produit par l’aimant, ce qui est une propriété spécifique des matériaux supraconducteurs (effet Meissner-Ochsenfeld).

  

Le Dr François Cartault et James Caratini, respectivement président et directeur de Sciences Réunion, ou encore Didier Ferlin, coordonnateur pour la culture scientifique à la Délégation Académique Arts et Culture (DAAC) au Rectorat, en sont eux-mêmes restés bouche bée !

Par ailleurs, une douzaine de classes du Lycée Roland Garros a pu visiter le salon de la science au Tampon, participant à l’énorme succès de fréquentation pour cette très belle manifestation parfaitement coordonnée par Sciences Réunion.

L’atelier des deux infinis tient également à remercier l’ensemble des professeurs qui ont libéré les élèves de cours et la direction du lycée pour son soutien à cette action, ainsi que la société Air Liquide au Port qui a pu répondre favorablement à ses sollicitations.