BIA LRG : Commémoration du Centenaire de la disparition de Roland Garros

Roland Garros a trouvé la mort à l’issue d’un dernier combat pendant la première guerre mondiale le 5 octobre 1918. Le DET AIR a rendu un hommage à l’aviateur en célébrant le centième anniversaire de la disparition du pionnier de l’aviation française. 

Un hommage militaire a donc eu lieu avec une revue des troupes en présence d’officiels. 

      

Des élèves du primaire et lycées de la Réunion ont été invités pour cette commémoration. Nous sommes allés avec les élèves de la Promotion BIA 2018 et des élèves venus au voyage : commémoration de la Première Guerre Mondiale en mars 2018. (Hommage à Roland Garros à Vouziers et Saint Morel) 

   

Aux commandes d’un Morane Saulnier H, Roland Garros traversa la Méditerranée le 23 septembre 1913. Parti de Fréjus (Var) à 5h47, malgré quelques problèmes moteurs rencontrés en vol, Garros continua sa route et se posa à Bizerte (Tunisie). Un fantastique exploit aéronautique réalisé en 7h53 minutes.

La réplique du Morane-Saulnier a été construite par l’AJBS (Amicale Jean-Baptiste Salis)  à partir des plans de Morane- Saulnier. Le but de L’AJBS est de mettre en oeuvre la rénovation et la reconstruction fidèle d’avions anciens et historiques. Cette association d’aviateurs, tous des passionnés, est située à la Ferté-Alais (dans l’Essonne). La flotte de l’AJBS compte une trentaine d’appareils dont le Morane H, le Blériot XI-2, le Nieuport 17, le Storch F1 156, le Stampe, le North American T6, le Stearman, le Pilatus, Mitsubishi A6M Zéro, le Pitts, le Douglas Skyraider, Junkers Ju, DC3, Piper J3, le Jodel 112 et bien d’autres.

 

   

Caractéristiques du Morane Saulnier : Interview du pilote  Jean-Pierre Lafille par  O’TV Film 

 

L’ avion a été démonté et transporté en avion cargo dans une caisse conçue pour cette occasion. 

Début Octobre 2018: l’avion a été remonté et exposé à l’Hôtel de Région et exposé à nouveau sur le tarmac du Det Air pour la cérémonie. 

Le décollage :

Pendant une heure et demie le trafic aérien a été interrompu pour permettre au pilote Jean-Pierre Lafille d’évoluer en toute sécurité.

Nous avons pu voir l’avion en train de remonter la piste depuis le hall de l’aéroport.

Vers 15H  le pilote décolla sur une piste en herbe de 300 m spécialement aménagée pour ce vol.

Un vol qui dura une dizaine de minutes.

 

Après la cérémonie : Cocktail sous la varangue : Un moment très convivial animé par le Lieutenant-Colonel Rivas, Commandant du DET AIR 181.

   

Un grand merci au DET AIR pour leur invitation. 

Photos : Maeva Renneville Première LRG  /M. Calmet LRG