Visite au CYROI (CYclotron Réunion Océan Indien)

Mercredi 19 décembre après-midi, dans le cadre de l’atelier des deux infinis, 7 élèves de terminale S, Audrey, Julie, Léa-Maria, Killian, Léo, Lounès et Mizaan, ont visité le CYROI (CYclotron Réunion Océan Indien), situé au sein de la technopole à Sainte-Clotilde.

Reçus par Maya Cesari, maitre de conférence à l’Université et directrice scientifique de cet établissement, au statut de Groupement d’Intérêt Public, ils ont pu bénéficier d’une présentation et d’une visite exceptionnelles de différents services et activités parmi toutes celles pratiquées au sein du CYROI, qui fêtera en 2019 son 10ème anniversaire.

Le cyclotron installé sur le site permet la synthèse des noyaux de fluor-18, qui sont radioactifs béta + avec une demi-vie d’environ 2h. Ils sont alors fixés par les molécule de désoxyglucose, pour fabriquer le 18-FDG, qui est utilisé comme traceur radioactif injectable pour faciliter le diagnostic, entre autres celui du développement de tumeurs cancéreuses.

 

Une partie de la production est transportée au CHU de Bellepierre, protégée dans des blocs de tungstène de 14 kg, eux-même placés dans des valisettes de transport. Elles sont alors préparées et dosées pour être administrées aux patients dans les heures qui suivent leur production, en fonction de leur poids et de l’heure d’injection du médicament.

 

L’ensemble des processus de fabrication de ce médicament (le seul produit à La Réunion) est soumis à des contrôles très stricts de l’agence de sûreté nucléaire et de l’agence nationale de sécurité du médicament. Du reste, la protection contre les dangers de la radioactivité est au coeur des préoccupations et des dispositifs de sécurité du CYROI, comme l’a expliqué tout au long de la visite, Fabien Puaud, responsable coordination du pôle isotope imagerie et spécialiste de sûreté nucléaire et de radioprotection.

     

 

Parallèlement, d’importantes activités de recherche pluridisciplinaires, publiques, sous l’égide des grands centres de recherche français (CNRS, Université, INSERM, IRD) ou privées, par le biais d’entreprises innovantes hébergées au CYROI, sont menées autour de ce cyclotron, que ce soit dans le domaine des maladies infectieuses (dengue, chikungunya, zika, etc…), de maladies chroniques (diabète, athérothrombose), mais également dans le domaine des plantes aromatiques et médicinales ou de l’aquaculture.

Aussi, un ensemble de services est ouvert aux équipes de recherche ou aux entreprises. Cela concerne en particulier la radiochimie et l’imagerie du petit animal (le CYROI dispose de la seule animalerie – rats et souris – dédiée à l’expérimentation scientifique à La Réunion), unité dont Emmanuelle Jestin, qui a dirigé la visite, est la responsable. Ainsi, différents traceurs sont utilisés sur la souris, sur laquelle l’analyse est faite grâce à un scanner spécifique, fonctionnant en rayons X ou par tomographie électron-positron (émission de deux photons gamma dans des directions opposées) ou encore par tomographie par émission monophotonique.

 

Dans le secteur de la chimie analytique, les élèves ont pu voir des instruments dédiés à la chromatographie en phase liquide ou encore à la résonance magnétique nucléaire, technique qu’ils venaient d’étudier en cours ! L’instrument du CYROI est du reste le seul instrument de cette puissance sur l’ensemble de l’océan indien. Le fort champ magnétique nécessaire est produit par des bobines supraconductrices refroidies à l’hélium liquide.

Tous les élèves ont été très impressionnés par la qualité des installations, le très haut-niveau de technicité des instruments et des personnels, l’importance accordée à la sécurité et la variété des activités pluridisciplinaires menées sur cette plateforme de 4500 m2, employant 150 personnes, faisant aussi du CYROI le principal centre de recherche de La Réunion.

Une fois encore, les élèves n’ont pu qu’admirer la passion qui anime ces scientifiques et tous sont repartis convaincus des bons conseils tenus par Fabien Puaud : « ‘il faut choisir son orientation suivant ce qu’on aime vraiment ».

Nous adressons nos plus vifs remerciements à nos hôtes pour leur accueil et leur disponibilité en cette veille de jour férié.