Visite de Mme Tovela

Mme Tovela est venue depuis le Zimbabwe pour rencontrer le laboratoire de mathématiques du lycée Roland-Garros.

Certains des jeux mathématiques du laboratoire l’attendaient :

jeu mathématique

le jeu des deux parkings

jeu mathématique

le jeu « des chiens et du tangue »

 

 

jeu mathématique

le jeu des deux parkings en version pour professionnels

D’ailleurs des membres du laboratoire se sont occupés à chercher une éventuelle stratégie gagnante au jeu des deux parkings :

jeu mathématique

mesure 7 du rapport Torossian-Villani

En effet Mme Tovela a été retardée. Elle est arrivée accompagnée par son interprète et l’inspecteur de mathématiques M. Courtin :

Mme Tovela et ses accompagnateurs

à gauche, Mme Tovela; à droite, M. Courtin

M. Roudeilla

M. Roudeilla (à droite), professeur de mathématiques et RRUPN, a joué le rôle d’interprète lui aussi (à gauche, l’interprète officiel)

conférenciers

de gauche à droite, une accompagnatrice de la mission zimbabwéenne; l’interprète; Mme Tovela; M. Lopes, second interprète.

La réforme du bac, le rapport Torossian-Villani et le fonctionnement du laboratoire de mathématiques du lycée Roland-Garros ont été exposés à la délégation zimbabwéenne, que voici à l’issue de cette présentation :

la mission au complet

de gauche à droite, l’interprète; M. Lopes (CPE); M. Courtin (inspecteur); Mme Tovela; Mme Lemarchand (proviseure); Mme Coste (DAREIC); M. Boilay (proviseur adjoint); M. Granulant (proviseur adjoint); M. Roudeilla (RRUPN)

Ensuite, après avoir découvert le talent culinaire des agents du lycée et avant de quitter celui-ci, la délégation du rectorat et du Zimbabwe ont pu assister à une partie du jeu des deux parkings sur le graphe du bâtiment D :

graphe

M. Schilli, capitaine hardi de son équipe, décide d’emblée d’occuper le centre du graphe.

graphe

Ses élèves ne se laissent pas faire pour autant, ils décident une attaque latérale

graphe

M. Schilli en profite pour occuper la case au bout (camp adverse). Le capitaine de l’autre équipe en profite alors pour occuper à son tour la case centrale

graphe

On verbalise beaucoup dans ce jeu (c’est le but)

graphe

La stratégie de l’autre équipe consistant à laisser un de ses membres à l’arrière pour bloquer le jeu, ne s’avère pas payante : à la « fin » on compte pour chaque équipe la somme des distances au camp adverse.

L’équipe de M. Schilli ayant alors totalisé une distance totale de 2, et l’autre équipe ayant totalisé au moins 3, cette dernière a alors perdu.