ASLRG 2020-2021 Rando n°2 Piton Grand anse

Cette randonnée existe depuis la seconde année dans le district sur mais c’est la première participation du lycée Roland Garros.

Quelques impressions d’élèves qui sont inscrits pour la première année dans cette activité. L’une a fait le parcours en courant.

« Bonjour, je me présente, je suis une élève de seconde je m’appelle Julie.
Au début de la randonnée du 25/11/2020 à Grande Anse je pensais que je n’allais pas la faire en courant, que je n’allais pas y arriver. J’étais toute stressée, j’avais la boule au ventre, dans ma tête à moi avant que l’on commence, je me demandais si j’avais eu raison ou tort de faire le parcours en courant (sachant que comme nous devions faire 2 fois le tour du piton). Personnellement je me suis dit que jamais je n’y arriverai… Mais aussi qui ne tente rien n’a rien🤷‍♀️
Arrivée sur la ligne de départ plus possible de reculer, il fallait y aller, c’était le moment de tout donner.
Dés qu’il a été donné ma coéquipière Coline et moi, nous nous sommes élancées d’un bon pas, nous avons courus sur le plat avant les escaliers (enfin nous avons essayé de ne pas carburer). Cette première montée était extrêmement difficile mais, je l’ai fait car d’un côté j’avais Mme Lauzis notre prof d’entrainement et de l’autre Coline, qui toutes les deux m’ ont encouragée  ce qui m’a beaucoup aidée. Deuxième tour du piton (mais cette fois sans Mme Lauzis) c’était aussi difficile voire plus car j’étais un peu épuisée. Dans la descente où il est interdit de courir, j’ai fait une légère chute mais cela ne m’a pas fait mal. Et ce n’est pas parce que je suis tombée que j’ai abandonné alors là pas du tout au contraire ça ma réveillée !
Une nouvelle grande montée se profilait, et là nous avons vue Mme Lauzis qui nous attendait pour la faire avec nous. Cette montée était beaucoup plus facile mais un peu longue  La fin de cette ascension indiquait aussi l’arrivée.
Personnellement j’ai été fière de moi car j’ai pu faire cette randonnée en courant, j’étais toute contente.🙂
Voilà cela a été une expérience qui m’a prouvée que si je crois en moi et si l’on croit en moi, je peux le faire et réussir.
Sans les encouragements de mes partenaires de course, je n’aurais pas pu le faire.

Une autre a fait quasiment le même parcours en marchant. Le groupe était encadre par Mme Gamblin.

Moi, Eva, j’ai beaucoup aimé, mais j’ai aussi été très fatiguée et essoufflée. Faire  cette randonnée en marchant et non pas en courant comme certains camarades était beaucoup plus facile pour moi. Je  me suis forcée à avancer même si la chaleur m’a pénalisée, et ce malgré mes douleurs musculaires. J’ai tenu le coup. En tout cas j’ai passé un bon moment, c’était fatiguant mais j’ai terminé et j’étais assez fière de moi.

Nous attendons de nouvelles recrues pour découvrir quelques sentiers du sud de l’île.