Forum de l’orientation des métiers de l’audiovisuel et du cinéma

Le lycée Jean Hinglo du Port a convié les professeurs et les élèves de cinéma de l’île à une grande manifestation autour des projets, des études et des métiers de l’audiovisuel. L’atelier cinéma du lycée Roland Garros a pu y participer en compagnie de la section CAV du lycée Boisjoly Potier et de ses professeurs Ludovic Lheureux et Philippe Grondin, le samedi 6 février de 9h à midi.

Dans le respect des règles sanitaires, des professionnels ont parlé aux jeunes de leurs parcours et des possibilités multiples qui leur sont offertes à La Réunion. Plusieurs métiers du cinéma étaient représentés, notamment dans le domaine de la production avec Arnauld Boulard de Gao Shan pictures pour l’animation, Bérangère Condomines pour la prise de vue réelle ou Fred Eyriey, producteur exécutif de Lithops films ; ils ont tous trois insisté sur le rôle déterminant des stages dans leur parcours et leur engagement en faveur d’un cinéma péi.
Ils étaient accompagnés du comédien Camille Bessière-Mithra qui a raconté son apprentissage du jeu à Paris au cours Florent et à l’Acting Studio, de la réalisatrice et scénariste Manon Amacouty, auteure du court-métrage « La petite sirène », de Céline journaliste et rédactrice pour OI film et Réunion Première, et de Stéphane Tarrife de l’association Kolkov qui réinsère les jeunes par le biais du cinéma.
Ils ont tous connu un parcours en dents de scie et des hésitations, mais ils ont encouragé les jeunes à persévérer s’ils veulent se lancer dans le cinéma car c’est un « métier-passion ». Ils ont donné des conseils inspirants : « faites des films », « saisissez les opportunités », « testez vos envies » ou encore « exprimez vous ».

Plusieurs structures, présentes également lors du forum, ont pour objectif de promouvoir le cinéma réunionnais et d’aider les élèves à se former sur l’île. La Région Réunion propose notamment des financements de projets, des résidences d’écriture, de l’éducation à l’image et la valorisation des talents locaux, en s’appuyant sur l’Agence Film Réunion, la DAC, le CNC.
Cinékour était également représenté, avec Elsa Dahmani qui a parlé de la Fête du court en mars (programmée au lycée Roland Garros le 24 mars), de Talent la Kour (résidence d’un mois et demi avec aide à l’écriture et au montage de projet), de Kourmetraz qui offre des stages de deux semaines aux 16-25 ans. Puis Cyrielle Jacheet a évoqué les actions de la Lanterne magique auprès des enfants et Allison Rivière son entreprise Yabette qui programme des courts-métrages, en lien avec la Kourmétragerie, première agence de distribution des courts-métrages de La Réunion. De belles énergies, communicatives pour les élèves qui sauront saisir les opportunités découvertes au forum.

Enfin une dernière équipe présentait les études de cinéma : sur l’île, le BTS audiovisuel du lycée Mémona Affejee-Hintermann à Saint-Denis avec les options métiers de l’image, métiers du son et technique d’ingénierie et exploitation des équipements, où la formation concerne aussi le web, la radio, la télévision… et l’Ecole Supérieure d’Art au Port dont les critères sont « la motivation, l’ouverture d’esprit et la capacité d’analyse ».
Last but not least, la FEMIS, très sélective, était présentée par un doctorant qui y a été formé, Joseph Minster. Il a parlé des étapes du concours d’entrée, des intervenants professionnels qui y enseignent, des équipements mis à la disposition des étudiants qui y créent leur réseau de façon durable. Il a encouragé les jeunes en leur disant qu’ « à la FEMIS, on accueille tous les désirs de cinéma » ; un partenariat est d’ailleurs initié entre la FEMIS et le lycée Jean Hinglo dont la section audiovisuelle a organisé le forum, pour le plus grand plaisir de nos élèves cinéphiles.