Erasmus+

Charte Erasmus 2014-2020

Français

Français

English

English


Déclaration en matière de stratégie Erasmus

Cadre général

Le lycée Roland Garros accueille 409 étudiants (sur un effectif de 2300 élèves) répartis entre 2 classes préparatoires aux grandes écoles et 7 BTS. La particularité de notre territoire est d’être à la fois intégré dans la zone Océan Indien et dans l’espace européen. Cependant, l’éloignement géographique, l’insularité et un chômage élevés chez les jeunes sont autant de handicaps à la poursuite d’études et à l’insertion professionnelle. Par conséquent, l’ouverture sur l’Europe et sur le monde est essentielle pour notre établissement. C’est pourquoi, nous voulons intensifier l’ouverture et le rayonnement de nos sections de BTS dans le cadre de mobilités européennes et internationales.

1. Choix des partenaires :

Notre stratégie d’internationalisation impose une sélection pertinente de nos partenaires pour favoriser les échanges et permettre des apports spécifiques et complémentaires à nos formations. Pour cela, notre établissement s’engage dans plusieurs réseaux qui favorisent la mobilité des étudiants de BTS : Le réseau NETINVET qui promeut la mobilité des étudiants européens en commerce international.
http://www.netinvet.eu/?lg=fr

Le réseau EREIVET qui contribue à la mobilité des étudiants dans le cadre des périodes de formation en milieu professionnel, et à la mobilité des enseignants et des formateurs de l’éducation et la formation professionnelles.
http://www.ereivet.net/index.php/fr/

La section BTS design de mode envisage des échanges avec la section de design textile de l’Académie Royale des Beaux Arts de Bruxelles et une section de la Fashion and Design Institute de l’Ile Maurice. La complémentarité de ces formations (textile/vêtement) est un atout pour l’ouverture d’esprit et le champ d’intervention créatif.

2. Les régions géographiques :

De par notre spécificité géographique, notre établissement vise une intégration complémentaire dans la zone Océan Indien et dans l’espace européen. Les enjeux économiques, professionnels et culturels y sont très différents, ce qui permet de mettre en place des échanges pertinents et de favoriser une ouverture en cohérence avec les problématiques actuelles de mobilité de nos étudiants.

En terme de mobilité, les étudiants du BTS design de mode ont déjà la possibilité de réaliser leur stage à l’étranger via le dispositif tripartite LADOM / Région / Rectorat. Par le passé, des étudiants ont pu effectuer leurs stages dans différentes régions du monde : Ile M aurice, Chine, Amérique du sud, Australie, USA. Les zones de mobilité actuellement envisagées pour cette section sont : l’Afrique du Sud, L’île Maurice, la Belgique.

Le BTS management des unités commerciales envisage des mobilités en Espagne, en Irlande et au Royaume-Uni afin d’être en cohérence avec la mise en place des enseignements en DNL (discipline non linguistique) qui sont envisagés.

Les BTS technologiques (analyse de biologie médicale, assistance technique d’ingénieur, électrotechniques, systèmes numériques) et le BTS économie sociale et familiale sont aussi concernés par des mobilités. Cependant, le choix des partenaires porte avant tout sur l’aptitude des entreprises à dispenser une formation en adéquation avec les exigences du diplôme. Si le lieu géographique est secondaire, nous accordons néanmoins une priorité particulière à des partenaires européens dont les langues sont enseignées dans l’établissement.

3. Objectifs de mobilité :

Le lycée est ouvert à tout partenariat étranger et s’engage à favoriser et soutenir la mobilité des étudiants et du personnel.

Nos objectifs sont :

  • Donner une dimension internationale aux formations dispensées
  • Envisager des poursuites d’études à l’étranger
  • Favoriser l’insertion professionnelle sur un marché élargi et mondialisé

Mobilité des étudiants :

Les programmes de mobilité doivent permettre aux étudiants de parfaire leurs connaissances dans leur domaine d’études et/ou de faire un stage à l’étranger, en perfectionnant leurs connaissances de la langue et de la culture d’autres pays.

Mobilité des personnels :

Les enseignants souhaitent dynamiser leurs compétences pédagogiques et leur ouverture sur le monde. Créer des opportunités d’échanges, de rencontres et de formation avec des professionnels et des enseignants dans l’espace européen, favorisera une émulation dans les équipes éducatives, et valorisera les enseignements au sein du lycée.

Actuellement, une enseignante de l’établissement est en mission en Afrique du Sud pour 6 mois. Elle travaille à la mise en place de partenariats avec des établissements locaux, notamment avec le département fashion and design de la Cape Peninsula University of Technology. Des échanges inter sections pourraient être mis en place prochainement, ainsi que des missions d’enseignements. Par ailleurs, un professeur de la section design de mode doit se rendre à l’Académie Royale des Beaux Arts de Bruxelles au mois de juin 2015, pour concrétiser le partenariat et définir les modalités des échanges.

L’organisation et la mise en oeuvre de projets de coopération européenne et internationale

Le lycée Roland Garros a une expérience d’ouverture internationale sur la zone Océan Indien dans le cadre d’échanges avec Madagascar, l’Afrique du Sud et l’Australie. Depuis plusieurs années les élèves de la section professionnelle électrotechnique mènent des actions d’électrification à Madagascar. Par ailleurs, deux enseignants ont bénéficié d’un échange dans le cadre du programme de mobilité international Jules Verne : une enseignante de biochimie a séjourné un an en Australie et une enseignante d’économie et gestion a passé 6 mois en Afrique du Sud.

Depuis 2006, l’ouverture sur l’Europe se fait essentiellement par le biais de la section Abibac. Chaque année, des élèves du lycée passent trois mois de leur scolarité en Allemagne via le dispositif SAUZAY. Réciproquement, des élèves allemands viennent au lycée pour une durée équivalente.

Depuis la rentrée 2014, une section européenne en sciences et techniques de laboratoire est ouverte dans notre établissement. L’équipe d’anglais, en collaboration avec les enseignants de cette section, contribuent à la mise en place d’une future plateforme d’échanges avec des instituts scolaires australiens.

L’établissement, dans le cadre de sa stratégie internationale, a mis en place un comité de pilotage qui a pour missions :

  • d’accompagner les porteurs de projets au sein de notre établissement (voie générale, voie technologique, voie professionnelle et enseignement supérieur).
  • de favoriser les échanges et la mobilité dans l’espace européen des personnels, des élèves et des étudiants.

Le lycée, via son comité de pilotage, a soumis deux projets de mobilité des apprenants et du personnel dans le cadre de l’appel à propositions 2015 du programme Erasmus+.

Ainsi, la mise en place d’une charte vient compléter la politique l’établissement qui vise la modernisation et l’internationalisation des sections de techniciens supérieurs.

L’impact escompté

1. Augmenter les niveaux de qualification.

Les équipes pédagogique des BTS souhaitent impulser une dynamique d’ouverture à l’international concernant la formation et l’insertion professionnelle. Pour cela, il convient de positionner les sections dans des réseaux professionnels performants et réactifs.

L’expérience de stages à l’étranger enrichit les compétences et les connaissances professionnelles et améliore le niveau de langue. L’expérience de la mobilité favorise l’ambition des étudiants et accroît les opportunités d’insertion dans le monde du travail ou de poursuite d’études après le BTS.

2. Améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement supérieur.

La mise en pratique lors de stages internationaux permet aux étudiants d’expérimenter, de découvrir, de confronter et de mettre en perspective les connaissances et les compétences acquises en formation, tout en développant des capacités d’adaptation à un environnement professionnel exigeant.

Pour les personnels, la mobilité est le moyen d’échanger, de se repositionner et de proposer un enseignement ancré dans la contemporanéité et le partage des savoir-faire actualisés. Comparer, recadrer, et augmenter les stratégies pédagogiques, pour accompagner l’étudiant au plus près des besoins du monde professionnel devient alors essentiel.

3. Relever la qualité grâce à la mobilité et à la coopération transnationale.

Une expérience internationale permet de développer des compétences culturelles, linguistiques et professionnelles. Ces stages participent à l’élaboration d’un parcours de formation de qualité et à la construction d’un profil professionnel fort.

4. Faire le lien entre l’enseignement supérieur, la recherche et les entreprises pour favoriser l’excellence et le développement régional.

Ces mobilités sont une opportunité de mettre en place partenariats écoles-entreprises pérennes afin de mieux lier les exigences d’une formation en milieu scolaire et d’une formation en milieu professionnel. Elles permettent aussi d’enrichir les pratiques professionnelles lors de l’insertion dans le marché du travail local et par là même contribuer au développement économique régional.

5. Améliorer la gouvernance et le financement.

L’efficacité de notre politique internationale repose sur la mise en cohérence de nos actions d’ouverture :

  • Fédérer une communauté éducative importante autour d’une stratégie commune d’internationalisation.
  • Assurer en toute transparence l’accompagnement et le suivi des projets de mobilité (comité de pilotage).
  • Utiliser à bon escient les différents dispositifs de mobilité. Le dispositif Stage en Entreprise Hors Académie (partenariat Conseil régional / Rectorat / LADOM ) ne permet de financer que des stages à l’étranger réglementairement obligatoires ou pour lesquels le tissu économique offre un nombre insuffisant de terrains de stages. Notre participation au programme Erasmus+ sera complémentaire et permettra à davantage d’étudiants d’effectuer un stage à l’étranger.

Derniers articles