Mobilité du personnel de l’enseignement scolaire du programme Erasmus+

Présentation compte-rendu de formation LV 2019 (PDF)

Salle de cours du centre de formation

Bilan de la mobilité pour les personnels de l’enseignement scolaire du programme Erasmus + effectuée à Florence, en Italie, en mai 2019

Mai 2019 – Mai 2020 : Il s’agit d’un anniversaire que je célèbre avec un peu plus d’émotion que ce ne serait le cas si nous ne venions pas de passer deux mois de confinement. Voici un an, je revenais en effet d’Italie où j’ai pu, ainsi qu’une collègue d’anglais du lycée, participer à des cours de didactique et de pédagogie pour les langues vivantes dans le cadre du programme de mobilité Erasmus+ pour les enseignants. Qui aurait pu imaginer, il y a de cela un an, que du jour au lendemain toutes les frontières seraient fermées, que les voyages seraient interdits et qu’il nous faudrait passer deux mois confinés à la maison à assurer des cours en télé-enseignement ?

Il y a un an déjà, à Florence, en Italie, nous étions une douzaine d’enseignants du premier et du second degré venus de pays aussi divers que la Finlande, l’Allemagne, l’Espagne, la Pologne, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie et la République tchèque à échanger sur nos pratiques pédagogiques, nos systèmes scolaires et systèmes de formation et surtout à apprendre des astuces et des techniques pour proposer des cours de langues vivantes à la fois ludiques, vivants et créatifs à nos élèves.

Cette expérience enrichissante sur tous les plans, tant personnel que professionnel, a redonné de l’élan à mon plaisir d’enseigner et m’a permis de dynamiser mes pratiques. J’ai pu nouer des liens avec des collègues d’autres pays d’Europe et les conserver jusqu’à ce jour avec l’espoir de mettre en place, un jour peut-être, des échanges d’élèves en pays tiers ou bien, plus simplement, des échanges sous forme de chats via des plates-formes en ligne. J’ai découvert des applications telles que Edmodo, TED ED, Kahoot, Ed puzzle, quizzlet, plickers… qui me sont très utiles actuellement durant la période d’enseignement à distance que nous connaissons.

A mon retour, j’ai eu le plaisir de partager les connaissances acquises durant cette formation avec mes collègues de langues vivantes du lycée pour lesquels j’ai organisé un atelier durant la Journée de Solidarité. Ce fut l’occasion de transmettre ces connaissances mais aussi d’échanger entre collègues, ce que nous ne prenons pas suffisamment le temps de faire durant l’année. Je joins d’ailleurs, à toutes fins utiles, la présentation que je leur ai proposée (cf lien en haut de la page).

Je suis reconnaissante à l’Union européenne, aux services de mobilité Erasmus+, de permettre aux personnels de l’éducation de participer à de telles formations qui nous offrent une possibilité unique de continuer à nous former dans des conditions exceptionnelles, alors que dans le même temps la formation professionnelle relevant de l’Education Nationale est de plus en plus réduite. Je remercie également Madame le Proviseur d’avoir accepté ma demande de formation et je remercie surtout les collègues du lycée sans lesquels ce beau projet n’aurait pu voir le jour : M.Sanchez, référent ERAEI, M. Delacour et Mme Taochy du service de l’intendance.

J’espère vivement que la pandémie qui sévit actuellement ne remettra pas en cause la poursuite des échanges et des mobilités Erasmus+ et qu’encore beaucoup de collègues pourront bénéficier de ce programme incomparable.

Karine Dejoie-Gonzalez, enseignante en allemand au Lycée Roland Garros

Travaux créatifs de participants à la formation